Dyslexie, Dysorthographie, dyspraxie, dyscalculie …

Troubles DYS et permis de conduire

 

Dyslexie, Dysorthographie, dyspraxie, dyscalculie … Troubles DYS et permis de conduire l' auto ecole Drive Innov à Valence, Lyon, Chambéry et st Etienne vous dit tout !

> Troubles des DYS <

 

L’auto-école Drive Innov avec ses agences à Valence, Lyon, Chambéry et Saint Etienne travaille depuis plusieurs années sur les troubles des DYS et l’accès au permis de conduire.

Il nous semble nécessaire par cet article d’expliquer et de connaître les troubles et les remèdes à mettre en place pour permettre l’accès au permis de conduire.

 

Quelques définitions :

 

Les troubles des DYS concernent les troubles cognitifs spécifiques et les troubles des apprentissages qu’ils induisent.

 

La dyslexie (et dysorthographie) :

 

Altération spécifique et significative de la lecture et/ou de la production d’écrit et de l’orthographe (dysorthographie).

Stade de la manifestation : incapacité à mémoriser la forme visuelle des mots et à les reconnaître globalement (stade orthographique).

Elle peut être accompagnée de troubles du calcul, de la coordination motrice ou de troubles d’attention.

 

La dyspraxie :

 

Troubles spécifiques du développement moteur et/ou des fonctions visuo-spatiales (concerne le positionnement d’un objet par rapport à soi et à un environnement).

Stade de la manifestation : difficultés à adapter son geste à un objectif, à réaliser un geste ou à le reproduire, ce qui entraine une maladresse importante

 

La dyscalculie :

 

Altération de la capacité à comprendre et à utiliser les nombres.

Stade de la manifestation : affectation des procédures et des concepts de calcul et de comptage ainsi que la mémorisation des faits numériques.

Ils sont souvent associés aux troubles de l’attention, troubles visuo-spatiaux (concerne le positionnement d’un objet par rapport à soi et à un environnement), difficultés liées à la mémoire.

 

 

 

Les DYS et l’apprentissage du code et de la conduite :

 

La base reste la décomposition des acquisitions en travaillant sur des bases solides, le surapprentissage, le jeu, la mise en situation, le langage simplifié

 

Compenser les difficultés lors de l’apprentissage du code de la route :

 

Les grandes phases d’une formation adaptée au code de la route :

 

1) phase axée sur les savoirs

 

Objectif : découverte des bases nécessaires à l’obtention de l’épreuve théorique générale du code de la route

– Travail sur base scripturale (livre de code)

– Travail sur l’image et vidéo (photos, vidéos)

– Mises en situation (sur simulateur, sur le terrain …)

 

2) phase basée sur les savoir-faire

 

Objectif : découvrir les méthodes adaptées pour faire face à l’examen

 

– Gestion de la méthode pédagogique (1 question / 1 réponse)

– Savoir analyser ses fautes

– Gestion de la méthode examen (gestion du temps)

 

Découvrez les différentes formules de code adaptatives chez Drive Innov

 

Compenser les difficultés lors de l’apprentissage de la conduite :

 

1) phase basée sur la création d’automatismes physiologiques et analytiques

 

– Les objectifs se doivent d’être décomposés autant que possible

– Les objectifs doivent être chiffrés (rechercher la motivation)

– Le langage se doit d’être simplifié et adapté

– L’exercice doit être répété

– Le simulateur est un axe idéal

– Ne pas refuser le surapprentissage

– Le guidage passe de total, à partiel et à autonomie

– La conduite accompagnée peut satisfaire cette mise en place d’automatismes

 

2) phase basée sur la structure de la formation

 

– L’adaptation se doit d’être perpétuelle mais pas systématique, car l’apprentissage est souvent plus long

– Pauses pédagogiques afin d’expliquer l’erreur dès qu’elle est commise plutôt que d’attendre avant de revenir sur l’erreur

– Reformuler les consignes, si possible une à la fois

– Favoriser les leçons en début de journée si la fatigue est gênante

– Donner des repères faciles à retenir si le repérage de la droite et de la gauche est difficile

 

Important : Si la réalisation de plusieurs tâches en même temps est difficile, favoriser l’apprentissage sur boîte automatique

 

Retrouvez les tarifs chez Drive Innov

 

Les DYS et les épreuves d’examen :

 

L’épreuve du code de la route

 

Les jeunes concernés par une dyslexie et/ou dysphasie, dyscalculie, dyspraxie peuvent bénéficier d’aménagements aux épreuves du code de la route dans des sessions particulières appelées tiers-temps.

 

Elles seront alors rattachées automatiquement (après acceptation de leur demande) aux sessions d’examen du code pour personnes de langues étrangères. Autrement dit, elles pourront bénéficier :

– d’un temps plus long donné à la passation

– d’une relecture à haute voix.

 

L’épreuve de conduite

 

– Le jour de l’examen, prévoir le passage en début de journée de préférence.

– Conseiller à l’élève de poser des questions ou de refaire formuler les indications données par l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière si celles-ci ne sont pas comprises.

 

Si vous avez besoin de plus d’informations ou de conseils, n’hésitez pas à contacter nos agences Drive Innov.