Jeune conducteur et première voiture : qui paie ces frais ?

Jeune conducteur et première voiture : qui paie ces frais ?

 

 

La première voiture est un passage obligé pour un jeune vers son indépendance. C’est d’ailleurs un objet qui est devenu indispensable au fil du temps : pour se déplacer au quotidien, partir en voyage, mais surtout pour se rendre au travail. Parce qu’aujourd’hui, la voiture est un indispensable pour une personne découvrant le monde de l’emploi.

Mais la voiture et les dépenses qui en découlent représentent un coût important. La question est : qui finance ces frais ? Est-ce le jeune lui-même ou bien sa famille ? Le Jeune Conducteur a décidé d’étudier la répartition des dépenses pour un jeune conducteur et de les exposer sous la forme d’une infographie. C’est ce contenu que nous allons expliquer.

 

La première voiture avec Drive InnovImage libre de droit conçue par Senivpetro – Freepik. 

 

Le permis de conduire, un pas en avant vers la première voiture

 

Comme vous vous en doutez certainement, le permis de conduire est indispensable pour conduire une voiture. Il s’agit là d’une première démarche et surtout d’un premier coût important en vue de l’achat d’une voiture (même s’il y a une volonté de faire baisser les coûts pour les élèves, cf. l’actualité récente : https://www.ouest-france.fr/economie/auto-ecoles-un-nouveau-contrat-type-pour-reduire-le-cout-du-permis-6854836).

 

Il apparaît dans l’infographie que 61 % des futurs jeunes conducteurs tiennent à s’occuper eux-même de ces démarches, en sollicitant l’aide de leur famille. Dans un tiers des cas, cependant, le jeune fait la démarche lui-même. C’est une belle preuve d’autonomie pour une personne novice !

 

Le financement du permis du conduire représente une somme importante. D’ailleurs, la famille finance intégralement la formation préalable au permis dans 44 % des cas. Il se peut que le jeune finance lui-même son permis de conduire (33 % des jeunes). Dans ce cas, il peut décider de souscrire un prêt bancaire (4 %) afin de répartir cette somme importante dans le temps. Il peut en s’effet s’agir d’une solution. Dans 21 % des cas, les dépenses liées au permis de conduire sont partagées entre le jeune et sa famille, ce qui semble être une solution équitable.

 

L’élément clé pour un jeune conducteur : sa première voiture

 

La première voiture représente un choix important qui est bien souvent synonyme d’indépendance pour un néo-conducteur. Il s’agit de bien la choisir en fonction de ses moyens financiers et ses besoins. Dans ce domaine, les jeunes conducteurs sont très autonomes puisqu’ils choisissent seuls leur voiture en grande majorité (78 % des cas). Drive Innov a des solutions à vous proposer à ce niveau : lien

 

Quel est le type de voiture privilégié pour un jeune conducteur ? C’est ce que nous allons vous expliquer en illustrant nos propos grâce à l’infographie.

Pour commencer, 94 % des voitures choisies par les nouveaux conducteurs sont des voitures d’occasion, ce qui est assez logique. Une voiture d’occasion, si elle est bien choisie, permet de faire des économies importantes si on compare son prix à celui d’une voiture neuve. Le carburant le plus populaire chez les jeunes est l’essence (64 %). En effet, le diesel (34 %) et les moteurs hybrides ou électriques (2 %) sont délaissés par les jeunes. Une raison probable à ce phénomène est le coût lié à une voiture à essence. Ces voitures sont les plus économiques du marché, tant au niveau du prix du carburant que du prix de l’entretien. Si on trouve aussi peu de moteurs hybrides et électrique chez les jeunes conducteurs, c’est certainement parce que les voitures équipées de tels moteurs sont très chères, surtout pour un jeune ayant parfois des moyens limités.

 

Comment est financée la voiture ? Dans 29 % des cas, la famille du jeune paie intégralement la voiture mais dans la majorité des cas (42 %), cette dépense est partagée entre le conducteur et sa famille. Dans le cas où un jeune conducteur devrait payer seul sa voiture, ce qui arrive régulièrement (28 %) il peut contracter un crédit (23 %). C’est une solution envisageable et astucieuse pour ne pas avoir à supporter cette lourde dépense d’un seul coup.

 

Les autres démarches à prendre en considération

 

Il existe d’autres charges à supporter après l’achat de la voiture. Ces charges nécessitent une implication du jeune conducteur afin de choisir la meilleure solution possible.

 

Tout d’abord, le garagiste : il est très important puisqu’il sera l’acteur principal de l’entretien de la voiture. Dans 65 % des cas, le néo-conducteur choisit seul son garagiste. A noter qu’il est possible et même conseillé de choisir un garagiste partenaire de la compagnie d’assurance auprès de laquelle le conducteur est affilié. Cela peut apporter certains avantages financiers, et c’est un gage de qualité pour le garagiste.

 

Cela nous mène à une autre dépense majeure : l’assurance auto. L’infographie ci-dessus nous montre que l’offre la plus souscrite par les jeunes est l’assurance de responsabilité civile, à 41 %. Il s’agit en effet de l’offre la moins chère, qui couvre le conducteur en cas de dégâts infligés autour de lui lors d’un accident éventuel. Ce contrat économique correspond bien aux besoins d’un jeune, qui choisissent eux-même leur offre d’assurance auto dans la majorité des cas (58 %).

 

82 % des jeunes conducteurs optent pour un paiement mensuel de leur assurance auto, ce qui est aussi une astuce économique : les frais sont répartis dans le temps de manière à ne pas supporter l’achat d’une voiture et le paiement intégral d’une cotisation d’assurance en même temps. D’ailleurs, plus de la moitié des jeunes paient à eux seuls la cotisation d’assurance (52 %). Si les jeunes financent en général leur assurance jeune conducteur, ils sont majoritairement aidés par leur famille dans les démarches qui y sont liées (66%).

 

Dernier frais exposé dans cette infographie : les contraventions. Dans 56 % des cas, les jeunes paient leurs contraventions seuls. Ces frais peuvent néanmoins être évitables si chacun est vigilant sur la route. Pour le bien de vos finances mais aussi pour votre sécurité et celle des autres, roulez tous prudemment et dans les règles !

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
diam consequat. Sed ipsum Nullam luctus sed risus