L’accidentologie routière en France en 2017

 

 

 

Bilan de l’accidentologie en France (Métropole et Outre-Mer) :

 

Il est estimé que près de 3 700 personnes (3693 exactement) seraient décédées en 2017 sur les routes de France, sur les routes de métropole ou d’outre-mer, soit une baisse de 1,2% par rapport à 2016.

 

 

Tendances 2017 par catégorie d’usagers :

 

La mortalité automobiliste 2017, qui avait marqué le pas en 2016 après une hausse constante depuis 2013, finit légèrement supérieure à celle de 2016 (+1%).

La mortalité motocycliste repart en forte hausse (+9%).

La mortalité cyclomotoriste quant à elle se réduit encore (-3%)

La mortalité cycliste poursuit en hausse (+6% par rapport à 2016 et +17% par rapport à 2013).

La mortalité piétonne repart enfin à la baisse (-13%).

 

 

Les usagers impliqués :

 

35 % des personnes tuées le sont dans des accidents de véhicules sans tiers. Concernant les automobilistes tués, 46 % le sont sans tiers contre 38 % pour les motocyclistes.

 

Cliquer pour voir le graphique :

 

Graphique répartition des tués selon leur mode de déplacement et le nombre d'antagonistes

Tendances 2017 selon l’âge :

 

La mortalité des jeunes de 18-24 ans est en baisse cette année et affiche un résultat de près de 30% inférieur à celui de 2010.

La mortalité des personnes âgées de 65 ans ou plus, après une forte hausse depuis 2013, termine en baisse de -2% en 2017 par rapport à 2016.

 

 

Hommes et femmes :

 

En 2016, trois fois plus d’hommes (2 639) que de femmes (838) sont décédés sur la route.

 

 

Facteurs comportementaux d’accidents mortels :

 

La vitesse excessive ou inadaptée reste la première cause principale des accidents mortels, en léger retrait globalement en 2017 par rapport à 2016 (en cause dans un peu plus de 33% des accidents mortels sur les routes départementales et nationales contre 18% sur autoroute).

L’alcool est présent dans un peu moins de 20% des causes des accidents mortels en 2017 en légère hausse par rapport à 2016.

Les stupéfiants (9%) restent autant présents qu’en 2016.

Le non-respect des règles de priorité, troisième cause d’accidents mortels, est en légère baisse cette année par rapport à 2016.

L’inattention-téléphone est en hausse et représente aujourd’hui 10% des accidents mortels.

 

Si vous souhaitez échanger avec nous, n’hésitez pas à aller poster un commentaire sur une de nos page facebook :

Drive Innov Valence ; Drive Innov Lyon ; Drive Innov Chambéry ; Drive Innov St Etienne.